Mes débuts à l’OM

Share This Article

J’ai eu un certain temps pour réfléchir sur mes débuts, c’était certainement une expérience. Je la soumets comme un des plus gros défis que je n’ai jamais affronté sur le terrain.

Nervosité d’un écolier

Je savais que j’étais dans la compétition pour le jeu, mais je ne savais pas si je serais dans le départ Xl. Vous vous préparez toujours pour commencer chaque jeu, vous ne pouvez pas vous diriger sur le jeu non préparé ou vous échouerez simplement, donc j’étais prêt. Normalement, je ne suis pas nerveux avant un jeu, je suppose que cela devient une seconde nature et je plaisante souvent avec mes équipiers, c’est plus inquiétant de faire un grand golf, mais ceci était différent.

Mon dernier jeu était une avant-saison conviviale pour Fleetwood Town contre Kilmarnock à un terrain universitaire devant environ huit personnes, par conséquent sortir à Istanbul au Sukru Saracoglu suscitait une certaine appréhension. Cependant, quand on m’a donné l’autorisation de le faire, cette nervosité a disparu peu après, le patron m’avait fait confiance et j’avais hâte de le rembourser.

Atmosphère hostile

J’étais probablement cinquième à sortir, le stade était le plus bruyant que je n’ai jamais expérimenté, le Geordie faithful est bruyant, mais pas si bruyant, la communication est devenue difficile, encore bien plus en considérant que mon français est assez limité. Vous le voyez pendant la Ligue des Champions et les jeux en Europa League à la télévision quand les feux sont lancés sur le terrain, j’ai pu le constater par moi-même et le jeu a été retardé de quelques minutes – je ne peux jamais imaginer que ceci se soit produit dans le jeu anglais.

Comme prévu, l’armée de supporters de Marseille qui ont voyagé était remarquable, ceux-ci sont des supporters directs de football, le jeu leur est la vie et la mort et je suis fier de jouer pour leur équipe.

Mes performances

J’étais heureux avec mes performances et je crois que je me suis bien défendu, en considérant ma longue absence du jeu, mais avec le temps mon acuité reviendra. Je travaille dur pour regagner ma forme et je crois toujours que mon meilleur football est à venir, il n’y a aucun doute que j’ai beaucoup à donner dans le maillot de Marseille.

J’ai commencé à ressentir des crampes juste avant que je sois revenu mais j’ai été heureux de le faire aussi loin. Pour bien avoir le résultat le plus satisfaisant, pas beaucoup d’équipes y iront et gagneront, ça a maintenu la dynamique à la veille du jeu contre Evian.

Le jeu de l’Europa League m’a donné un aperçu et je désire ardemment jouer de nouveau, c’était une honte que j’étais indisponible pour le jeu d’Evian, cependant cela m’a donné l’occasion de prendre mon fiston et il a adoré l’expérience. Les photos du jeu peuvent être trouvées à www.facebook.com/joe6barton.

Share This Article
0 comments